Billet d’humeur: l’urbanisme à Cournonterral

Cournonterral, commune championne de rapidité pour la délivrance d’autorisation de travaux.
Pas pour tout le monde bien sûr. Mais lorsque vous êtes bien connu et reconnu dans le village comme marchand de sommeil, là aucun problème, on vous dispense même de toute demande préalable.
Vous commencez les travaux et si par malheur quelque citoyen venait a s’en émouvoir, on commencera par mettre la pression sur cet empêcheur de tourner en rond.
C’est la police municipale qui se chargera de ces basses œuvres. Si ce téméraire venait a s’entêter, le service de l’urbanisme vous affirmera qu’aucune demande n’est nécessaire, qu’un seul déclaratif oral du pétitionnaire dans un coin de rue est largement suffisant.
Et puis devant l’outrance du chantier, les plaintes déposées en gendarmerie par les voisins, pour manquements à toutes règles de procédure ou de sécurité, ce même service de l’urbanisme vous assurera qu’il y a eu confusion, qu’il n’avait pas vu de chantier à l’adresse indiquée, que d’une façon générale, ils ne savaient pas.
Néanmoins, sentant le vent du boulet passer, ils font alors preuve d’une diligence remarquable. Sans plus d’informations sur la nature du chantier, qu’ils ne connaissaient pas, l’autorisation de travaux est délivrée dans la minute, le chantier peut donc continuer. Si vous avez donc des projets immobiliers notamment de transformations de maisons individuelles en plusieurs logements sans qu’aucun regard ne soit porté à votre projet, création de plancher, modification de façade et de toiture, non création de place de stationnement,etc…
Et ceci au cœur même du village médiéval, alors n’hésitez pas cette commune est faite pour vous. Vous y trouverez appui et complaisance.

Ce n’est pas l’affirmation de quelques opposants excités par l’action ou l’inaction de l’équipe municipale en place. Non, mais celle de la gendarmerie nationale de Saint-Jean-de-Védas qui a récupéré le secteur de Cournonterral depuis deux ans.
Entre agressions de citoyens, de personnels de la métropole, trafic en tout genre, vols de véhicule (58 sur une année !) Les gendarmes sont en surchauffe. Les relations qu’ils entretiennent avec la Police Municipale ne semblent pas des plus partenariales.
On peut comprendre la nature de leur malaise, et encore plus celle de nos concitoyens. Si, dans la machine communale, des rouages sont mal huilés il serait souhaitable d’apporter les réparations nécessaires.

2 commentaires sur “Billet d’humeur: l’urbanisme à Cournonterral
  1. Chapuis dit :

    Voilà qui est envoyé!!!

  2. ALDEBERT dit :

    Très bien dit. Mais vous auriez pu aussi parler du fleurissement de Mobile home dans les extérieurs du village. Mais la c’est peut être “dangereux “d’en parler.Dommage vu que la commune s’est inscrite à la préfecture pour la lutte contre la cabanisation. Le résultat n’a pas l’air de se faire sentir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*